Le marché immobilier de l’été prend du recul! Un nombre croissant de Canadiens, notamment les nouveaux acheteurs, se tournent vers la recherche d’une maison en hiver. Voici cinq raisons qui expliquent pourquoi la basse saison pourrait être la période la plus magique… pour acheter votre première propriété!

winter_homebuying_v2

1. La concurrence est moins forte

Pendant que bon nombre de gens sont occupés à voyager, à planifier pour le temps des Fêtes, à honorer les échéances de fin d’année au travail et à contenter leur envie naturelle de se blottir à la maison, les recherches de maison en décembre se font rares.

Ceci signifie que vous risquez moins de tomber dans une guerre de surenchère ou d’avoir des concurrents convoitant « votre » maison de rêve. Cependant, si vous attendez trop longtemps, votre offre ne sera pas la seule que le vendeur aura à considérer.

2. Les vendeurs sont motivés

Les propriétaires sont moins susceptibles de mettre leur propriété en vente en hiver pour les mêmes raisons qu’il est peu probable que les gens recherchent une propriété en hiver. Qui est prêt à compliquer le temps des Fêtes? Qui? Les vendeurs motivés.

Ceux qui vendent en hiver cherchent soit à vendre une maison ou une copropriété qui n’a pas été vendue en saison de pointe du marché immobilier, soit à vendre rapidement leur propriété, au point de ne pas vouloir attendre l’année prochaine. Ils sont plus disposés à négocier un prix, ainsi que les conditions comme les frais de clôture, les dates et les modalités de vente (comme les électroménagers inclus dans la vente).

3. Vous profiterez d’un service de première classe de votre courtier immobilier

Bien qu’un excellent courtier immobilier s’efforce de vous donner l’impression que vous êtes son seul client, peu importe la période de l’année, en réalité, à l’arrivée du mois d’avril, vous tomberez plus souvent sur la messagerie vocale. Votre courtier immobilier consacrera plus de temps et sera plus motivé à votre recherche immobilière, car il a moins de clients à gérer pendant le temps mort de décembre.

4. Tous les systèmes sont en marche

Vive le vent d’hiver! Vous donne l’occasion unique de vérifier l’efficacité d’une maison pendant la saison hivernale. Le sous-sol est-il sec? La fournaise fonctionne-t-elle à plein rendement? Les fenêtres laissent-elles passer les courants d’air? Qu’en est-il des portes? Wow, ce foyer électrique est bien chaleureux!

Le fait de pouvoir constater la propriété sous des conditions hivernales rigoureuses fournit de précieux renseignements qui ne sont disponibles que pendant cette période de l’année.

5. Le marché immobilier printanier n’est pas si loin

Le marché immobilier est à son apogée à l’arrivée du printemps, comptant le nombre le plus élevé d’acheteurs qui s’affrontent, souvent dans des situations de guerre de surenchère. Il est possible que vous ayez à débourser davantage pour une maison si vous l’achetez pendant la haute saison. Alors, il est judicieux de prendre de l’avance sur le marché printanier, qui, selon certains professionnels de l’immobilier, commence en… février!

Commencez à chercher une propriété dès maintenant, il y a fort à parier que, si vous ne parvenez pas à sécuriser une offre sur votre première propriété d’ici le milieu de l’hiver, vous aurez une longueur d’avance au printemps.

Genworth Canada

Par France Forbes